C'est du moins ce qu'affirme une étude danoise publiée mardi 12 mars dans The International Journal of Epidemiology. Ce n'est pas par hasard que ces recherches nous proviennent de l'Europe du nord. Le Danemark est en effet le tout premier pays à avoir légalisé le mariage homosexuel, d'abord en sous forme civile puis en sous forme religieuse. Lire aussi: Les enfants adoptés par les couples homos vont très bien. Si l'étude souligne qu'après , la mortalité restait élevée parmi les couples hommes de même sexe, elle s'est considérablement réduite à partir de grâce aux nouveaux traitements contre le VIH.

À tel point que leur longévité est désormais plus haute que les hommes célibataires ou divorcés. À l'inverse, depuis , la mortalité chez les hétérosexuels ne cesse d'augmenter en raison d'une baisse des mariages et la multiplication des divorces. Car ce n'est pas tant le mariage que le fait de vivre avec quelqu'un et ce, de façon stable, qui contribue à l'augmentation de la durée de vie.

Les scientifiques ont ainsi découvert que les personnes en couple qui ne vivent pas avec leur concubin ont une longévité beaucoup plus réduite. En revanche, les couples de lesbiennes ont atteint un niveau de mortalité extrêmement élevé alors qu'il n'avait cessé de baisser dans les premières années qui ont suivi la légalisation du mariage gay.

Leur longévité est désormais plus basse que les femmes célibataires ou en ménage avec une personne du sexe opposée. Une dégradation imputable à l'augmentation des cancers du sein et des suicides, selon les scientifiques. Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont sondé le registre civil danois et suivi la situation de quelque 6,5 millions de personnes ayant habité au Danemark entre le 1 janvier et le 30 septembre Pour suivre les dernières actualités C'est La Vie, cliquez ici.

Retrouvez-nous sur la page Facebook C'est la vie.

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube. Avec la newsletter quotidienne du HuffPost, recevez par email les infos les plus importantes et les meilleurs articles du jour. En savoir plus. Toutes les rubriques. Tous droits réservés.

Abonnez-vous

Adrien a peur du soupçon et d'une mise à l'écart. Sociologue à l'université de Lausanne, Sébastien Chauvin travaille sur le genre et la sexualité. Quand je l'appelle, il dit qu'il existe aussi des hommes qui se disent "hors milieu" sur les applis gays. C'est aussi ce que nous dit Adrien: Sur ce sujet, le chercheur de Lausanne rappelle aussi qu'on parle ici de communautés stigmatisées contexte homophobe et que: Cela peut même s'observer dans des milieux où être homosexuel n'est en rien problématique.

De ces milieux où quand l'on désire quelqu'un du même sexe, on peut se dire "queer" ou "gender queer": En fait, sur ces catégories, la question plus profonde est de savoir ce qui catégorise. Suis-je ce que je dis être? Ce que les autres disent que je suis?

"Mon mari est homosexuel, que faire ?" - Croire - Questions de vie, questions de foi

Ou encore: Par leur désir et leurs orientations, ces hommes témoignent surtout de catégories sexuelles fluides. Et récentes. Les frontières entre hétérosexualité et homosexualité ont en réalité "toujours été floues", écrit la chercheuse américaine Jane Ward dans son livre "Not Gay, Sex Between Straight White Men". Ici, elle raconte ces épisodes sociaux où des hommes, très fiers de leur virilité, vont faire "des trucs" avec d'autres hommes pour valider leur entre-soi, leur virilité, bref: Il est notamment question d'épisodes de bizutage, comme le rituel de la marche de l'éléphant.

Pourquoi semble-t-il évident à tout le monde que ces garçons ne sont pas gays alors que des hommes inscrits sur ces applis devraient l'être?

"Mon mari est homosexuel, que faire ?"

Il y a quelques années, Luc s'était fait une spécialité des hommes "hétéros" sur les applis. Il me raconte:. J'ai rencontré Luc avec son compagnon Thierry, chez eux. Le couple de quadragénaires va se marier cet été. Avant qu'ils n'arrivent à ce projet, ils ont traversé vaillamment mille péripéties.

Thierry était marié avec une femme et père de deux filles.

C'est il y a cinq ans que tout a explosé. La mère de Thierry décédée, il a plongé dans la crise de la quarantaine.

Plus de comptes à rendre à personne, son couple s'effritant, il a commencé à coucher avec des hommes, de manière boulimique, entre midi et deux. La rencontre avec Luc finit de lui enlever ses doutes. C'est une histoire d'amour qui l'emporte, pas une réflexion identitaire. Je me souviens avoir lu il y a très longtemps Michel Leiris qui racontait ces pratiques exclusivement masculines, dissociant l'acte et la catégorie, ça me faisait rire.

Ensuite, j'ai lu les articles décrivant la misère sexuelle du Maghreb à cause du package manquant travail-argent-logement et les types obligés de se bricoler entre eux si j'ai bien compris. Dire qu'ils sont pédés, ça serait une offense gravissime apparemment. Bon, ben les gars, si vous entrez dans les détails philosophiques, on ne va pas en sortir, car c'est déjà assez compliqué Je m'abonne.

J'ai pris conscience que j'étais homosexuel à 35 ans, après un mariage et des enfants

Applications Mobiles. Toute l'info en direct. Le magazine. Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail.


  • Francis Letellier (France 3) : Gay et marié, le journaliste se livre....
  • annonces gay auvergne?
  • nrj chat drague.
  • Les hommes gays mariés ont une espérance de vie supérieure aux autres | Le Huffington Post.
  • rencontre tchat gratuit!
  • Rechercher un mot sur le site ....